Avertir le modérateur

18/01/2009

Se battre avant la guerre

Il regardait depuis près de deux heures ce grand film en noir et blanc (à une robe rouge fillette près), quand il vit les enfants sortir des blocks, étoile à la poitrine et chantant avec candeur.

Il cessa de regarder le film.

Il avait traversé la nuit et le brouillard quelques trente ans plus tôt.

Mais il pressentait que, désormais, les pulsions de mort avait gagné les coeurs de nombre de ses concitoyens, oublieux du passé, oublieux de l'histoire, oublieux du futur et de leur enfants.

Les "plus jamais ça" s'étaient succédés dans l'histoire du monde sans que l'humanité ne songe à devenir, un jour, assez forte pour résister à la barbarie.

La civilisation est un ordre fragile.

L'apocalypse des âmes est latente.

Il se dit alors que les politiciens et les magistrats impassibles devant l'effacement de la justice et de l'équité, aveugles devant les dangers de retour des bêtes immondes, devant la violence et la haine entre les communautés, il se dit que ces décideurs ne décidaient plus rien, traînés dans le sillage des gens à cigares ou à fusil, il se dit que le monde allait être livré à un ordre naissant sur le désordre d'une civilisation corrompue et perdue.

Il se dit que cette fois il pourrait ne plus y avoir de sauveur face aux armées d'exécuteurs et au nuées de fossoyeurs.

Restait-il un espoir que l'on se batte pour sauver le monde d'une dernière apocalypse...?

Il n'en savait plus rien.

Les derniers Schindler feront ce qu'ils pourront, mais ils sauront qu'il arrivent trop tard et qu'il ne peuvent plus faire le travail de courage que d'autres auraient dû faire avant eux, quand la paix était encore là, quand la liberté subsistait, quand la justice respirait encore.

Le monde ne sera sauvé que si l'on se bat pour lui avant les batailles, avant le bruit de la mitraille, que si l'on se bat avec la démocratie et la loi, avant que les corrupteurs n'aient métamorphosé leurs obligés en porteurs de bottes à clous.

Il restait nécessairement un espoir.

Mais il fallait faire vite.

10/10/2008

Tribu

Sisyphe-chaudron-%20gundestrup3.jpgDe la bêtise, faut-il choisir la thèse créationniste ou la thèse évolutionniste ?

Restons sur le terrain darwiniste, tant que cela reste encore autorisé.

Les animaux mutent et évoluent. Les niches écologiques se vident et se remplissent. Il en va de même au sein de l'espèce humaine, sauf que les caractères physiologiques ne sont plus ici les seuls à changer au fil du temps. Certes, les femmes sont moins poilues au XXIème siècle que dans le milieu du Paléolithique, mais c'est surtout les caractères sociaux, culturels et relationnels qui se modifient au gré de l'histoire de l'humanité.

L'espèce humaine ayant une vocation grégaire affirmée, l'évolution idoine est pour grande partie une évolution de groupe. Pour faire simple, seules les tribus ayant assuré leur survie survivent et transmettent leur culture et leurs usages (en ce compris leur barbarie, leur violence ritualisée et leur propension variable au mensonge et à la corruption).

Il est manifeste qu'aux temps anciens (flou chronologique, ici, à vocation diplomatique), les tribus pacifiques, candides et progressistes ont disparu au profit des tribus agressives, dominatrices et rusées.

La nature ayant horreur des excès a fait disparaître les tribus trop gourmande ou celle dont la soif de grandeur a fait naître une folie collective. Tout les empires se sont effondrés. Mais des civilisations à eux contemporaines ont alors pris leur essort, à l'instar des petits mammifères d'il y a 65 millions d'années.

Ces empires se sont effondrés soit parceque leur violence s'est retournée contre eux, soit parcequ'ils ont étouffé leurs sujets, soit parcequ'ils ont laissé pourrir les règles démocratiques (exemple, imaginaire bien-sûr, d'une civilisation libérale rongée par la corruption qui verrait toutes ses structures s'écrouler après que les mafias aient aspiré l'argent, et donc l'énergie, de ses citoyens, un remake complexe de la fable de la poule aux oeufs d'or).

Enfin, il faut se demander si l'ultime tribu, d'aspect MacLuhanienne, ne va pas s'autodétruire, se saborder, faute de voisins à envahir.

Seuls les citoyens de cette ultime tribu peuvent empêcher le naufrage, à condition de reprendre la barre. Et d'ouvrir les yeux face à la tempête.

-----

Source photo

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu